Tech'Time A touch of Music

Le collectif Tout En Kamion organise une levée de fonds

Le 1er décembre, j’ai eu l’occasion de participer à la soirée organisée par le collectif Tout En Kamion au Macadam, à Nantes. Le crew ayant fait l’objet d’une saisie récemment avait pour objectif d’organiser une levée de fonds afin de financer les frais judiciaire. Une soirée contre la répression donc où artistes de qualité, techno et bonne humeur se sont associés pour notre plus grand plaisir.  

Un line-up éclectique pour une soirée électrique

« Tout en Kamion » c’est donc un sound-system qui existe depuis un petit moment à Nantes. C’est le projet de quelques amis qui ont décidé d’allier leurs compétences artistiques, techniques et manuelles pour pouvoir faire vibrer davantage la scène free nantaise. Le crew compte notamment quelques DJs et producteurs qui ont, pour certains, une vrai notoriété dans la région. Je pense entre autre à Creeds (lien article) dont je vous ai déjà parlé dans un ancien article. Ce qui est particulièrement appréciable c’est que chacun des artistes à un style de musique bien particulier. Cette diversité musicale est donc l’une des caractéristiques de leurs soirées ce qui tend à en faire un collectif reconnu et apprécié dans le coin.

Lors de cette soirée, le line up, très varié, réunissait tous les dj / liveurs phares du groupe. La programmation annonçait donc de la trance, de la techno, de la tribe ou encore de la hardtek. Autrement dit, tous les arguments suffisants pour que je prenne ma place. Cependant, ce n’était pas le seul à peser dans la balance.

Plus de caissons pour le collectif « Tout En Kamion »

                                               

Effectivement, le collectif avait organisé une teuf au mois d’octobre dernier en compagnie de deux autres sound-systems: Artchampthé et Onsenbalek. Les amateurs de free le savent, notre mouvement est loin d’être accepté par les autorités compétentes. Les hommes en bleu se sont donc gentiment invités à cette mémorable « beauf party » (oui c’était l’intitulé de la soirée) pour priver les teufeurs de leur bonheur. Gros coup dur, donc, pour les organisateurs qui se sont fait saisir l’intégralité de leurs sounds-systems. Des années de travail et d’investissements envolées en une soirée. Quand on voit ce genre de régression de la part du gouvernement cela donne peu d’espoir quant à un possible dialogue entre raveurs et pouvoirs publics. 

                                                             

La finalité de cette « Benefit Party » était donc de récolter des fonds grâce à la vente des billets (le prix de la place était fixé à 7€). L’argent récolté permettra donc au collectif de construire de nouveaux caissons et à termes de pouvoir organiser d’autres « free-party » pour notre plus grand plaisir. Une cagnotte était également à disposition du public pour pouvoir aider les organisateurs à payer leurs frais judiciaires. Les teufeurs se sont cotiser et ont alors donné la somme de 250€. Alors oui, effectivement, notre mouvement continue d’être mis en marge de la société mais rien ne peut limiter la solidarité qui nous unit et qui nous donne l’envie de défendre nos droits quoi qu’il arrive. 

Encore plus de saisies pour encore plus de bruit

Une chose est sûre c’est que de nombreux collectifs se sont fait saisir depuis septembre. Je pense notamment à la teuf des malfeteurs, Groseille crew, Kurauditiv, DTK Family qui a eu lieu courant octobre et qui avait également fait l’objet d’une sanction. Un teknival avait même été organisé le premier week-end de décembre pour protester contre ces saisies abusives. Résultat ? Les gendarmes sont venus sur place pour tenter de bloquer le convoi de retour et intercepter le matériel. Ces teufs sont elles si dangereuses pour que les organisateurs soient traités comme de vulgaires délinquants ? Ou bien l’état ne supporterait-il pas de voir se mettre en place une communauté libre, autonome et responsable ? Pour autant ces injustices ne suffiront pas à soumettre les collectifs qui sont tous les jours soutenus par leur public. « Parfois saisis, jamais soumis », telle est la devise. 

Donc full support à Tout En Kamion et Rave on chers lecteurs

Pour aller plus loin : https://www.facebook.com/teksoundsystem/

 

Please follow and like us:

0 Replies to “Le collectif Tout En Kamion organise une levée de fonds”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :