Astropolis l’hiver 22.5

Astropolis l’hiver 22.5

Ca y est, on connaît enfin la programmation complète de la sixième édition hivernale du festival brestois, dévoilée ce vendredi 25 novembre à 12 heure. Du 16 au 22 janvier 2017, le plus à l’ouest des festivals electro viendra rassembler les âmes et réchauffer les cœurs lors d’une semaine placée sous le signe de la rencontre, de la découverte, de l’épicurisme, et surtout du partage. Un programme toujours aussi complet pour cette nouvelle édition, rythmée par moulte activités dans les hauts lieux culturels brestois. Projections, rencontres, soirées, vinyl market… De quoi passer une bonne semaine bien remplie au rythme du festival.

Au programme

Les plus jeunes pourront profiter de concerts et d’ateliers de découvertes musicales animées par le DJ Blutch dans les écoles et collèges.

Les amateurs de djing pourront découvrir ou approfondir leur connaissance du logiciel de production Ableton, sous l’expertise des DJ Maxime Dangles et Blutch. Le collectif Relief viendra renforcer ces session découvertes à coup de mapping et de scénographie.

Tout au long de la semaine, plusieurs rencontres abordant différents thèmes se succéderont au cœur de la ville : table ronde, speed meeting mêlant porteurs de projets et acteurs de la musique et de la culture, ou encore débat sur les mesures de sécurité à prendre en vue de futurs événements. Comme chaque année, les temps de parole sont riches, et démontrent la volonté du festival de s’inscrire dans une démarche faisant preuve d’initiatives sociales et responsables.

Comme à son habitude, le centre d’art Passerelle sera le théâtre de projections de documentaires avec casques pour une séance plus immersive, mais aussi de concerts, cocktails, et le mythique vinyl market.

Le samedi, les plus motivés pourront profiter des croisières en rade de Brest, et admirer le paysage au rythme du crew brestois Velizion, du prodigieux Silent Kraft, ou bien encore des nantais chichi, môme, et Discord.

Pour terminer ce beau week-end, le bar Le P’tit Minou, lui aussi placé au Port de Commerce, organisera un brunch dominical d’exception où de nombreux dj se succéderont. Vous pourrez ainsi régaler vos papilles au rythme de Ruzart et Cédric Shéva du crew TBD, étoiles montantes de la scène techno west!

Soirées

Vendredi 20 janvier

Bunker Palace #1

Club : C’est bien le vendredi soir que les choses sérieuses commencent. Dans la mythique salle de La Carène, les talentueux Mad Rey, Lb aka Labat, et Neue Grafik viendront chauffer les esprits en improvisant tour à tous lives et sets placés sous le signe de la house old school, pour terminer sur un live à trois. Une session résolument house donc!

Grande salle : Le majestueux Robert Hood // Floorplan viendra nous honorer de sa présence accompagné de sa fille, pour un nouveau set d’une sélection toujours plus groove et dansante. Fatima Yahama complète l’affiche, et il saura sans aucun doute user de ses synthétiseurs hypnotiques pour nous transporter au travers d’une mélancolie envoûtante.

Samedi 21 janvier

Le Quartz

La mythique scène nationale de Brest accueillera Omar Souleyman, pour une session electro placée sous le signe de l’exotisme.

Bunker Palace #2

Club : Une soirée plus sombre s’annonce pour ce deuxième Bunker Palace, où l’on pourra danser au rythme du label Le Turc Mécanique, qui avec son esprit énergique et décalé, nous fera voyager au travers de 25 année de culture rave.

Grande salle : la tête d’affiche de la soirée est sans conteste la figure Helena Hauff, dont le DJ set à Astropolis 2016 à Keroual avait marqué les esprits. Factory Floor viendra propager sa techno industrielle, tandis que DJ Stingray, moins connu du grand public, fera office de porte-parole de Détroit, où il fait partie des pionniers. Enfin, Manu le Malin aka The Driver sera aussi (encore) de la partie, pour célébrer ensemble 23 années d’amitié avec le festival Astropolis.

La Suite

Le club le plus groovy du port de commerce nous régalera également, avec la présence du trio Body & Soul, composé de François K, Joe Claussell, et Danny Krivit, qui fêtera son vingtième anniversaire au rythme d’une house sans concession.

Une superbe affiche en termes d’artistes donc, magnifiquement complétée par les nombreuses activités proposées tout au long de la semaine. On soulignera également les nombreux partenaires qui rendent possible un tel événement ainsi que la ville de Brest, dont le soutient au festival et, de manière plus générale, au développement de la culture à Brest, n’est plus à démontrer.

On se retrouve donc à partir du 16 janvier prochain à Brest pour une nouvelle semaine de folie musicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *