Archives de catégorie : Auteurs européens

« Quand vous avez travaillé dur (…) vous ne fermez pas cette porte des opportunités que vous avez réussi à ouvrir (…) vous la laissez grande ouverte pour donner aux autres les mêmes chances qu’à vous. » Michelle Obama

téléchargementIcône de mode, mère sportive, Michelle Obama séduit par sa personnalité spontanée et humble. Première first lady noire à la maison blanche, elle est aujourd’hui adulée par une grande partie du peuple américain. Portrait d’une femme simple qui a réussi à révolutionner le statut de première dame.

Qu’elle danse ou qu’elle fasse des pompes, sur les écrans américains, l’ancienne first lady, se prête volontiers au jeu des médias. Toujours avec élégance. Charismatique et éloquente, les discours prononcés par Michelle Obama ont souvent contribué à remonter son mari dans les sondages. Si elle a été un soutien de poids pour l’ancien président des Etats-Unis, incarner le bras droit de l’homme le plus puissant du monde n’a pas toujours été facile pour la brillante avocate. Petite, Michelle Obama est en effet une enfant surdouée. Son intelligence et sa force de caractère lui permettent d’obtenir une bourse d’étude pour Harvard et Princeton. En 1988, diplômée de ces prestigieuses universités, elle choisit le droit comme vocation. C’est d’ailleurs dans un cabinet d’avocat qu’elle fera la rencontre du président des Etats-Unis qui travaillait pour elle comme stagiaire.

Un esprit brillant, de l’ambition à revendre

Le temps de deux mandats, Michelle Obama a donc dû mettre sa carrière entre parenthèse. Mais L’ex first-lady n’est pas pour autant restée dans l’ombre de son mari. L’Amérique découvre ainsi une première dame active et sensible, mettant un point d’honneur à être une femme du peuple. Son caractère et ses valeurs, Michelle Obama les doit avant tout à son éducation. Née dans les quartiers populaires du sud de Chicago, l’ancienne first lady est en effet issue d’une famille très modeste qui lui a appris le sens de la discipline.

Des principes et des valeurs formateurs

L’éducation stricte qu’elle reçoit, Michelle Obama la transmet à ses deux filles, Malia et Sacha. Mère aimante mais intransigeante, elle donne l’image d’un couple et d’une famille simple au rythme de vie le plus « normal » possible. L’ex first lady tient à ce que ses enfants conservent une hygiène de vie irréprochable. Un principe qui la mènera à créer le mouvement « Let’s move » en signe de lutte contre l’obésité infantile aux Etats-Unis. « Une bonne alimentation et une pratique sportive régulière » prône -t -elle, c’est le message qu’elle tentera de faire passer tout au long du mandat de son mari.

Modeste et facile d’approche, la personnalité de Michelle Obama se retrouve dans ses tenues vestimentaires. Souhaitant véhiculer l’image d’une femme simple, elle arbore une robe à 138 dollars pendant la célèbre émission d’Oprah Winfrey, qui inspirera des millions d’américaines entraînant une rupture de stock de la robe en question, et ce, en seulement deux jours.

Icône de mode incontestable, Michelle Obama a su renouveler l’image des « first lady », sans se cantonner à un rôle de figuration. Restant fidèle à elle-même, après huit de règne, elle achève une ère spéciale gravée à jamais dans l’histoire des premières dames américaines.

Robert Louis Stevenson

Il trouble nos sens, éveille notre attention

 

Nous nous posons sans cesse des questions existentielles. Elles surviennent pendant qu’on fixe l’horloge numérique dans le tram à 8h30, elles trottent dans notre esprit dans un moment d’égarement. Qu’y a-t-il après la mort ? Et si je lisais dans les pensées ? Et si le monde autour de moi n’existe pas en réalité ? On pense, on improvise une argumentation dont on sait qu’elle ne tient pas la route, et le « bip » d’une notification SnapChat (instagram, facebook, linkedin) nous ramène à la réalité.

Parmi ces interrogations existentielles, la question de la dualité humaine se pose depuis des siècles. L’homme naît-il bon ? L’homme naît –il mauvais ? Est-il un consensus entre le bon et le mal ? Dr Jekyl et Mr Hide y répond. En partie. L’œuvre de Stevenson nous désarme devant la question. Nous ne savons pas. Nous ne savons jamais. Et c’est bien ce qui est fantastique. L’intrigue et parfaite. A aucun moment du livre vous ne pouvez prédire le dénouement. 

 

reading-filled-100

C’est fin. Troublant. On réfléchit. On émet des hypothèses. Et on se trompe.Souvent. Toujours. Fatalement. Je pense que Stevenson a un objectif dans cette œuvre : nous. Nous, hommes, sommes son dessein.

L’œuvre de Stevenson démontre que nous ne sommes pas ce que nous croyons. Ou plutôt que nous croyons être ce que nous ne sommes pas.