Kaleo – Un mélange explosif mêlant folk, rock et blues

Kaleo 
Source : officialkaleo.com

pexels-photo-63882Groupe Islandais composé d’un quatuor de choc, la composition musicale est simple mais efficace : guitares, percussion, basse et le tour est joué. Le jeune groupe commence à faire parler de lui.

 

Kaleo c’est un mélange d’univers, un mélange de sonorités.

Et c’est en ça que ça fonctionne. Faisant de l’énergie une force et de la sensibilité un atout, Kaleo réussit à composer des morceaux étonnants qui savent nous toucher et nous percuter. Bousculé dans deux directions, celui qui écoute leur musique est obligatoirement pris dans un engrenage particulier, vacillant entre l’envie de se déchaîner et celle de se calmer …

Surprise ! Vous aimez la brutalité assumée de The Black Keys et la sensibilité troublante de Bon Iver, la musique de Kaleo est le fruit d’une alchimie de ces deux groupes.

 

Une voix atypique

C’est à travers la voix percutante, enrouée et douce à la fois du chanteur Jökull Júlíusson que la magie s’opère. Ces acolytes Davíð Antonsson, Daníel Ægir Kristjánsson et Rubin Pollock ne sont cependant pas en reste.

 

Lets go back in timeguitar-1245856_960_720s

Les riffs et solo dignes des plus grands noms comme Led Zeppelin nous ramènent aux 70s américaines et ça fait du bien !

 « No Good », titre très rock ou encore « Hot Blood » se nourrissent en ce sens de l’énergie des groupes des années 70, plaçant la guitare et toutes ces qualités au premier plan. Les morceaux sont structurés sur un modèle ancien : du riff entraînant, à la voix éraillée du chanteur, pour laisser place à un solo de guitare attendu, l’enchaînement est remarquable. « Rock on ! » Kaleo, vous l’aurez compris, vous replonge dans une version actualisée du rock et blues des années passées. Finalement, comme le disait Neil Young, « Rock n roll will never died » …

Et ce n’est pas trop que d’évoquer un grand nom de la scène folk. En effet, Kaleo se retrouve aussi dans ce style musical.A la fougue de leurs titres électriques, le groupe islandais arrivent aussi à nous transporter à travers de belles et calmes balades musicales. En 2014, il attire l’attention quand leur single « All the Pretty Girls » dépasse les 23 millions d’écoutes sur Spotify.

Ici plus question de sortir les gros riffs de guitare électriques, mais bien de laisser place aux doux accords de la guitare folk. Voix chaleureuse, le chanteur va chercher des aigus haut perchés. Musique calme et reposante, elle est parfaite pour celui qui cherche à se reposer sur un fond sonore. Histoire d’amour et romances constituent l’inspiration du groupe. Se rapprochant beaucoup de Bon Iver à travers cette voix quasi fluette, Kaleo arrive tout de même à s’en différencier par ces retours aux graves un peu « écorchés vifs »

 

Une bande son originale

Ce groupe m’a particulièrement séduite à travers leur single « Way Down We Go ». Bande annonce de la saison 4 de la série Orange is theSource : officialkaleo.com New Black, cette chanson bouscule. Commençant par un piano voix, les autres instruments rentrent progressivement et donnent une dimension quasi apocalyptique à la chanson. Mieux encore, le clip relève d’un esthétique particulier mêlant un noir et blanc aux couleurs.

 

Un groupe à suivre de près …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *