Nantes

Je suis arrivé à Nantes il y a quelques mois (en septembre 2017) pour y faire mes études. Bien que ligérien, je n’ai jamais eu réellement l’occasion de visiter la ville. J’avais comme seul image de Nantes son stade mythique de la Beaujoire et Atlantis … un peu réducteur pour la 6 ème métropole française.

Je vis dans le sud de la ville, sur l’île de Nantes et honnêtement je n’ai (pour l’heure) pas eu l’occasion de me rendre dans le nord de Nantes.

Néanmoins, j’ai découvert une ville très agréable et surprenante que je vais tenter de vous dépeindre. Mais je pense que je vous referai un papier sur la ville plus détaillé et fourni que ce portrait.

Nantes : Ville d’histoire

Quand on parle de Nantes sur le plan historique, difficile de ne pas parler de l’édit de Nantes. Vous savez cette fameuse règle promulguée par Henri IV en 1598. Pourtant, l’histoire de Nantes ne se résume pas qu’à cette loi.

La ville est marquée par le passage des ducs de Bretagne qui y ont d’ailleurs séjournés et même construit un château : Le château des Ducs de Bretagne. On sent un lien fort entre ces souverains et les habitants. C’est d’ailleurs un des principaux arguments des nantais qui revendiquent leur appartenance à la Bretagne. Mais ceci est une longue histoire à laquelle je consacrerai quelques papiers rassurez-vous.

Nantes a aussi un lourd passé industriel que la ville a su remettre aux goûts du jour jusqu’à en faire un véritable atout.

Le château des Ducs de Bretagne

L’île de Nantes : Une nouvelle ère commence

L’île de Nantes a gardé les traces de son passé industriel et portuaire. Le quai des Antilles ou encore les fonderies en sont les témoins. Le petit morceau de Nantes est une ancienne cité ouvrière avec ses usines mais aujourd’hui l’île connaît une véritable renaissance. 

En effet, le quartier de la création s’y installe. De nombreux projets sont en cours comme le déplacement du CHU et notamment mon école –Audencia Sciences Com- qui a posé ses valises au Mediacampus. Les maisons ouvrières ont fait place à des immeubles flambant neufs.

Une harmonie du passé et du présent

Si vous ne connaissez pas Nantes, vous remarquerez très vite que la métropole a su tirer tout le prestige et l’importance de l’histoire locale. Les symboles de cette harmonie sont à mon sens l’usine Beghin Say et la Tour de Bretagne. Elle se situe sur l’île de Nantes juste derrière la place de la République. Ses couleurs Bleues et blanches lui donnent un charme fou qui vient faire face à la Tour de Bretagne. C’est une tour pas très esthétique il faut bien l’avoué. Elle symbolise la folie des grandeurs de l’époque des 30 glorieuses et semble seul au milieu de la ville. On peut y observer la ville au Nid, un bar qui offre un panorama génial (je vous conseille d’y aller au coucher de soleil pour apercevoir les anneaux de Buren).

L’usine Beghin-say

Nantes, une ville d’art

Mais ce qui est vraiment super à Nantes, c’est que l’art sous toutes ses formes occupe une grande place. Des anneaux de Buren aux hangars à bananes en passant par la fresque de la rue Scribe jusqu’aux graffitis, sculptures que vous trouverez partout en ville. Nantes est un melting pot d’influences qui s’épanouissent grâce à de nombreux fans et associations qui leur permettent d’exister.

Les anneaux de Buren sur le quai des Antilles

Et vous, quelle est votre vision de Nantes ? Partagez la juste en dessous !

ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *